AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}

Aller en bas 
AuteurMessage
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 12:42


Luka Joaquin Jones
alias Luke
_______________________________________________________________

    A propos de vous
      NOM : JONES
      PRENOM(S) : Luka, Joaquin. {hispanisation des prénoms à cause de sa mère mexicaine}
      DATE DE NAISSANCE & AGE : 7 mars 1985 ; 37ans.
      LIEU DE RESIDENCE : Long Beach, Los Angeles, Californie.


    Détails
      SOULWALKER :
      - don ? Psychokinésie avancée. Peut ressentir l'âme qu'il y a dans les choses, vivantes ou non, ainsi que la présence de certaines entités comme le temps (chronologique) ou le hasard, et les palper ou agir sur elles, avec ou sans contact physique - mais plus efficacement avec. Un don assez polyvalent, et très capricieux car quasi-impossible à maîtriser complètement, avec une part de libre arbitre.
      - camp ? Neutres.
      - stimulant : La colère.
      - inhibiteur : La peur.


    Hors-Jeu
      AVATAR : Hugh Jackman.
      CODE DU REGLEMENT : OK vérifié par Pandore
      AUTRES ? Ça faisait longtemps que j'avais pas eu un tel coup de coeur. **

_______________________________________________________________


Dernière édition par Luka Jones le Jeu 18 Fév - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 12:43


    Descriptions & Biographie


        1993 ~ Quand j'étais petit, j'étais un Jedi.


      PETIT JEDI Ziouuuuuuum, zioummmmmmm, ziouziouzioummmmmm... Pwooooooomh, tuéééé le méchant, ouaiiiis, ah ah ah !
      VOIX GRAVE, faussement en colère LUKAAAAA ! Ici, maintenant, allez ! Ca fait une demi-heure que ta mère te dit de venir à table nom de Dieu !
      PETIT JEDI, indigné Papaaaaaa, j't'ai dit cent fois de m'appeler Luuuuke, comme Skywalkeeeeeeeeeer !
      PÈRE, amusée Ben Luke il venait à table à l'heure lui. Faut être ponctuel si on veut sauver le monde, les méchants attendent pas !

      Jetant son bâton sur le sol, le petit garçon brun aux cheveux en bataille courut vers son père, passa entre ses jambes en riant et entra le premier dans la cuisine, se hissant d'un bond sur sa chaise. Calant ses talons sous ses fesses, il posa ses deux mains de chaque côté de son assiette et fixa sa mère de ses grands yeux noirs, l'air d'un ange tombé du ciel.

      MÈRE, sermonnant gentiment Poussin, tiens-toi droit, et assied-toi comme il faut.

      Le gamin obéit en grommelant des phrases inaudibles à oreilles humaines, comme quoi Luke s'asseyait comme il voulait, parce que d'abord la Force c'était le plus mieux et puis que de toute façon, ceux qui sauverait la Terre bah ils prenaient d'ordres de personne d'abord, même s'ils aimaient leur mère. Oui oui, le petit n' avait pas encore 9ans que déjà, il faisait son caïd et râlait à tort et à travers. Mais en même temps, il avait de qui tenir, vu son américain de père pour qui rien n'allait jamais. Sa bière était toujours trop chaude, ses chemises mal repassées, ses cravates trop voyantes, ses chaussettes jamais en couple, les présentateurs télé toujours en train de mentir, son patron était un sale con, son salaire toujours trop bas, ses collègues n'en parlont pas, et la vie beaucoup trop chère. Et tandis qu'on dépensait des milliards pour des foutus problèmes climatiques qui auraient des conséquences dans des dizaines d'années, on était pas foutu de s'occuper des problèmes sociaux actuels, hein. Ouais ouais, je vous l'avais bien dit, le monde était vraiment mal foutu n'est-ce-pas. Les seules choses belles qu'il avait dans sa vie était sa femme, Gail - qu'il nommait affectueusement Gailinna -, et son jeune fils, son petit padawan de Luka, qui se revendiquait volontiers Luke Skywalker. Ça le faisait rire, cette conviction inébranlable qui émanait de son jeune fils. Il prétendait à qui voulait l'entendre être un être exceptionnel, en marche pour changer le monde entier ! Mais pas en étant Président, non, en étant un Super-héros, avec de Supers pouvoirs. Gailinna souriait et le soutenait corps et âme, avec cette adoration inébranlable pour sa progéniture qui semble incomber à toutes les mères mexicaines, tandis qu'Antwan se contentait de secouer la tête de cet air mi-amusé, mi-exaspéré qu'ont les parents qui font mine de s'offusquer des délires de leur enfant, tout en au fond, se laissant attendrir... Sauf qu'il aurait dû prendre tout ça au sérieux. Car, loin d'être juste le délire d'un enfant en besoin de reconnaissance, Luka se révèlerait vraiment spécial. Pour le meilleur... Mais surtout pour le pire.


        1997 ~ I've got the power.


      Tout a débuté avec un vulgaire bout de papier. Qui aurait cru qu'un peu d'encre sur une feuille pourrait un jour changer l'existence entière de la famille Jones ? Sûrement pas Antwan, qui avait l'habitude de gérer la paperasse dans son boulot de comptable, et encore moins Gail dont l'optimiste était au moins aussi prononcé que le nez de Cyrano était proéminent. Luka, lui, était peut être le plus susceptible de croire possible que son avenir bascule d'un coup d'un jour à l'autre, du moins il l'espérait très fort, jugeant sa vie d'une banalité trop débordante, et comme tout garçon de son âge qui entre dans l'adolescence, recherchant une certaine popularité auprès de ses pairs... Mais une imagination débordante et un coeur d'or ne suffisait malheureusement pas à vous rendre "cool". Par contre, avancer les aiguilles d'une horloge par la pensée, ça, c'était vraiment cool ! Luka se souvenait exactement des paroles de son voisin de table :


      ELLIOT Si seulement les aiguilles pouvaient être sur le 6...

      Le temps passait désespérément lentement durant le cours de Maths, et tout le monde n'en pouvait plus. Le week-end approchait, et tout le monde rêvait de la fin de ce cours. Surtout Elliot, qui avait hâte d'aller à son entrainement de base-ball. Elliot, c'était le mec qui toutes les filles trouvaient beau. Et si t'était son ami, bah on s'interessait à toi. Sinon, tu n'existais pas. Luka se rappelait avoir fixé les aiguilles d'un air las, et avoir souhaité qu'elles se déplacent sur ce foutu 6 tant attendu qui sonnerait la fin du cours. Puis, il avait soudain vu dans son esprit, les visages rayonnants de ses camarades qui riaient, tellement contents que le cours se soit passé si vite... Tellement qu'Elliot avait même invité Luka à venir goûter chez lui avec d'aller à son entrainement. Puis, son esprit était revenu au présent, et il avait ressenti une légère colère contre ses espoirs tellement futiles. Jamais il ne serait accepté par eux, jamais il ne serait invité par un "cool", lui l'hispano-américain qui à part faire des pritreries, n'avait rien qui suscita l'attention de ses camarades. Il était tellement... Normal. Sans histoire. C'était là, alors qu'il se rebellait intérieurement contre cette banalité qu'il rejetait de tout son être, que les aiguilles avaient bougées. D'un coup. Il se souvenait avoir cligné des yeux, et eut un temps d'arrêt sous la surprise. Il avait d'abord cru l'avoir imaginé, mais même après s'être frotté les yeux, les aiguilles restaient sur le 6. Elles y étaient vraiment ! Il se rappelait avoir ensuite levé son bras légèrement tremblant, et alors que la prof lui donnait la parole, avait lancé avec un sourire confiant :

      LE MAITRE DU TEMPS Madame, c'est l'heure !

      Et tout le monde s'était levé. Et tout le monde était sorti. En riant. Rayonnants. Puis, Elliot s'était tourné vers lui et lui avait proposé de venir prendre le goûter chez lui, dans son euphorie. Puis leurs montres à tous indiquaient encore 17h16, alors que l'horloge de la classe, elle, avait subitement indiqué 18h, leur octroyant un temps libre tant désiré. Luka ne saisissait pas vraiment ce qu'il s'était produit mais il se sentait tout à coup si important, que ce sentiment le grisait de part en part. Enfin, on le remarquait ! Enfin on lui accordait une valeur ! Pour une malheureuse aiguille sur un 6 ! Alors de quoi d'autre pouvait-il bien être capable ? Il était tellement excité ! Enfin, il obtenait ce qu'il avait toujours voulu... Enfin, il devenait quelqu'un d'hors du commun, comme il l'avait toujours su.

      En rentrant chez lui, quand il raconta l'incroyable aventure qu'il avait vécu, ses parents rirent. Il avait beau leur dire que c'était vrai, ceux-ci connaissaient l'esprit fantasque de leur gamin rêveur, et s'ils finirent par jouer le jeu et faire semblant de le croire, ce fut bien tout. La frustration qu'en ressentit Luka fut immense, mais il tenta de la brider tant bien que mal. Après tout, ils n'étaient pas comme lui, ils ne pouvaient pas comprendre. Cette nuit là, tous les appareils électriques de la maison sautèrent, et les deux parents dormirent mal, comme si quelque chose les empêchait de trouver la sérénité. Pourtant il n'y avait eu aucune panne de courant, ni orage dans l'air... Leur fils avait lui aussi fait un cauchemar, d'ailleurs, et s'était réveillé en pleurant. Et ils n'avaient pu s'endormir qu'après l'avoir rassuré, et qu'il se soit rendormi convenablement. Le week-end passa ensuite tranquillement, dans la bonne humeur habituelle, jusqu'au lundi matin. Antwan revenait avec le courrier, et avait coincé une lettre sous son menton, épluchant le reste. Pour la plupart, des factures et encore des factuuures, râlait-il si bien, comme d'ordinaire. Sauf celle qu'il tenait, qui n'avait pas d'expéditeur. Laissant tomber le tas sur la table, il s'attaqua directement à cette lettre intrigante, alors que son fils ensommeillé regardait la télé d'un air absent et que sa femme servait le café. Et il lut. Il lut des phrases qui, même des années plus tard, seraient encore gravées en sa mémoire.
          « Bonsoir, je me présente, je suis celui qu'on nomme le Soulwalker. (...) Le don de votre fils, Luka Joaquin Jones, âgé de 12ans, s'est révélé ce 18 mai 1997. (...) Il s'avère qu'il possède un puissant don de psychokinésie dont les limites ne sont pas exactement définies. Je ne peux avec exactitude vous certifier que ce don ne présente aucun danger. (...) Vu son ampleur, il se pourrait bien qu'il soit convoité par l'OCPS, une organisation qui utilise les dons des Soulwalkers pour défendre sa cause. (...) Vous devez fuir pour le protéger, afin qu'il puisse décider ce qu'il veut faire de son don. Il est trop jeune pour pouvoir le faire maintenant et il est de votre responsabilité de parents de l'aider à préserver son intégrité. (...) Détruisez ce message, et n'en parlez sous aucun prétexte, personne ne doit savoir, pour sa propre sécurité ! »
      Cela signifiait deux choses : un, il allait falloir déménager, partir d'ici, refaire toute leur existence dans un endroit qui ne menacerait pas la sécurité de leur fils. Et deux : leur fils était bien différent, et jamais il n'aurait une vie normale.


        2000 ~ While we're livin', the dreams we had as children fade away.


      L'adolescence est déjà en général un passage difficile pour tous les adolescents. Puberté, crise identitaire, développement personnel, questionnement sur soi, premier amour véritable... Mais quand en plus on déclenche sans arrêt des incidents et qu'on est forcé de déménager et de changer d'école environ tous les deux mois - voir moins, y'a un collège où il a pas tenu deux jours... - depuis 3ans, cela prend véritablement des allures de cauchemar. Impossible d'avoir une vie sociale stable, un environnement fixe, tout semble presque irréel et les gens ainsi que les paysages se succèdent comme autant de bons ou mauvais films, qu'on regarde affalé sur le canapé en mangeant des chips et essayant de ne pas penser au fait que notre vie ne ressemble désespérément à rien. Rien de ce qu'on voudrait, tout du moins.

      VOIX, couroussée et inquiète Tu es encore en retard, Luka.
      ADO EN CRISE Je sais, maman.
      GAIL On en a déjà discuté, tu dois rentrer à heure fixe, c'est pour ton bien.
      ADO EN CRISE Je sais aussi.
      GAIL, se prenant la tête dans les mains Alors pourquoi tu nous fais ça ? Ton père est dehors, il te cherche... Cette fois, il n'a pas pu résister à la panique, et a imaginé le pire, encore. Ca fait trois fois en une semaine, Luka, trois fois...
      ADO EN CRISE, excédé J'ai juste discuté avec un ami et loupé mon bus, maman ! Tout ça c'est... C'est insupportable. J'en ai marre de cette vie. Que dis-je... Ce n'est même pas une vie !

      Partir et s'enfermer dans sa chambre en claquant la porte, encore une réaction d'ado... Mais après tout, n'est-ce-pas ce qu'il est ? Alors Ado ET soulwalker, ça fait beaucoup. Trop, même. A un point qu'il n'imagine même pas... Car ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'à l'adolescence, les enfants veulent prendre leur indépendance. Quitte à mentir. Mentir sur un ami, et un bus manqué, par exemple. Car cela fait un certain temps déjà que Luka n'a plus vraiment d'amis ; vu ce qu'il est capable de leur faire subir s'ils le contrarient, il préfère s'abstenir, tout comme il ne veut pas prendre le bus scolaire, et préfère rentrer à pied. Parce qu'il n'est pas comme eux, et ne le sera jamais, quoi que ses parents essayent de se persuader. L'adolescent d'une quinzaine d'années s'affale sur son lit, et ferme les yeux. Puis, bientôt, des songes agités l'aspire alors qu'il sombre dans le sommeil.


Dernière édition par Luka Jones le Ven 18 Juin - 9:07, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 12:44


    C'est le milieu de la nuit, Antwan vient de rentrer. Gail a attendu son retour en se rongeant les sangs. Elle est venue voir dans la chambre de son fils quelques minutes avant, et il dormait toujours paisiblement.

    ANTWAN Que va-t-on faire, Gailinna ? Il a causé tellement d'incidents, et nous avons changé d'endroits tellement de fois que je ne me souviens pas de la moitié de nos identités, de nos logements, ni de mes employeurs. Et cette fois je n'ai toujours pas trouvé de boulot, alors que je n'ai pas encore remboursé notre dernière identité ! Et Luka a arrêté de faire des efforts depuis déjà bien un an... A quoi bon continuer ainsi ?
    GAIL, en se tournant vers la fenêtre Il a raison, ce n'est pas une vie...
    ANTWAN, s'approchant dans son dos Vous vous êtes encore disputés ?
    GAIL, hochant la tête J'ai l'impression qu'il le fait exprès, qu'il ne se rend pas compte des sacrifices que nous faisons pour qu'il ait une vie la plus normale possible...
    ANTWAN, la prenant par la taille Pour l'instant, non. Mais ça viendra. Plus tard, il sera reconnaissant.
    GAIL, dans un murmure Je l'espère.


      2003 ~ Sweet eighteen.


    Leurs lèvres humides se séparèrent à regret alors que leurs yeux ne pouvaient se détacher les uns des autres, leurs prunelles brûlant de désir. C'est elle la première qui céda, et défit les premiers boutons de la chemise de Luka. Son nom était Emily, elle avait 20ans. Ils s'étaient rencontrés dans un bar de Philly où elle travaillait. Il avait eu cette façon charmante de toujours lui laisser un dollar de plus en pourboire, jusqu'à lui laisser son numéro avec un rendez-vous à diner. Elle avait de suite accepté ; car il n'était pas comme les autres. Il avait beau être plus jeune que les hommes qui habituellement lui plaisaient ou lui faisaient la cour, il avait cette sorte de maturité et d'assurance qui l'avait charmée. C'est pour ça qu'elle n'avait pas réfléchi très longtemps avant de le ramener chez elle. Et, d'ailleurs, ce soir là n'était pas la première fois qu'ils couchaient ensemble. Elle ne les comptait plus. Et elle ne voulait pas mettre un chiffre là dessus, ne voulait pas que ça s'arrête, car il était le premier qui la comprenait comme ça, anticipant ses désirs comme s'il eut pu sentir son âme...

    Luka rentra tard, encore une fois. Quand il franchit le seuil de la porte à pas de loup, l'horloge du couloir affichait 4h. On était lundi. Alors qu'il se faufilait dans sa chambre et allait se mettre sous les draps tout habillé - de toute façon, il était déjà débraillé - son père entra et ferma la porte derrière lui. Le jeune homme laissa échapper un soupir.Et merde.


    ANTWAN, d'un ton sec T'as vu l'heure ?
    LUKA, souriant effrontément en désignant le radio réveil Ben, quoi ? Il est que 23h30...
    ANTWAN, retenant sa colère Arrête tes tours, Luka, je suis pas d'humeur. Qu'est-ce qui te prend de rentrer à 4h ? Je t'ai pas dit assez de fois qu'il fallait que tu arrêtes de te comporter en croyant que tu étais invulnérable ?
    LUKA, sarcastique à souhait Au pire, j'ai 18ans, je fais ce que je veux. Tu m'as gardé enfermé depuis mes 12ans, il serait p't'être temps que tu te rendes compte que j'ai le droit de vivre ma vie, maintenant. Et invulnérable ou non, je compte pas attendre mes 80ans pour en profiter, tu vois. Alors maintenant si tu veux bien, je vais dormir, j'ai cours demain.
    ANTWAN, levant les yeux au ciel, marmonnant sur le seuil de la porte Tu n'as toujours pas compris que c'était pour ton bien, mais soit, je préfère que tu me blâmes toute ma vie de t'avoir protégé plutôt que te laisser faire une bêtise et m'en vouloir pour le reste de mon existence.

    Luka eut un rictus. Ces balivernes dont son père s'était convaincu avaient fait partir sa mère, il y a de ça bientôt un an. Gail n'avait plus supporté l'inquiétude constante, les crises de son fils et les colères d'Antwan. Elle était partie le jour où Antwan avait craqué, et levé la main sur Luka. Car Luka n'avait jamais été reconnaissant de cette vie, au contraire, petit à petit il s'était mis à les haïr pour les chaînes qu'ils avaient attaché à ses poignets. Il leur en voulait de l'étouffer comme ça et de ne pas le laisser vivre. Mais jamais, ô grand jamais, il n'avait détesté son don. Il faisait partie de lui, et il le rendait spécial. Et toutes ces histoires d'Organisation qui voudrait l'enlever et tout ça, il n'y avait jamais cru non plus. Car il ne lui était jamais rien arrivé. Alors quoi ? Ces dangereux gens n'auraient pas été foutu une seule fois de mettre la main sur lui, s'ils le voulaient vraiment ? Soit ils étaient vraiment nuls, soit ils n'existaient pas.


Dernière édition par Luka Jones le Ven 18 Juin - 10:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorothy Blixen
Ligue 19
avatar

─ Messages : 143
─ Date d'inscription : 17/01/2010
─ Pseudo : MELODY
─ Age : 26
─ Humeur : PUNCHYY
─ Jukebox : THE DAVEY BROTHERS - HEART GO FASTER ♥

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 12:44

    Nyah ♥️

    Bienvenuuuue Kyaah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soulwalkers.forumactif.com
Wordy Wickware

avatar

─ Messages : 25
─ Date d'inscription : 17/02/2010
─ Pseudo : BRAIN-LEECH.
─ Age : 28
─ Humeur : GRUMPY.
─ Jukebox : RAIN BY JON HEINTZ.

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 13:11

Bienvenue Chapeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twinpeaks.forumactif.com/forum.htm
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 14:17


    *_* Merci vous deux ♥️

    *se motive pour avancer le plus possible sa fiche XD*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandore Worthington
OCPS
avatar

─ Messages : 66
─ Date d'inscription : 20/01/2010
─ Age : 28
─ Humeur : Jubile :3
─ Jukebox : Fool - Cat Power

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 14:30

OHohoh! Bienvenue jeune Padawan et que la force soit avec toi! Ce début d'histoire, faisant office d'amuse-bouche, me donne encore plus faim, vivement la suite! J'ai hâte de te voir validé et de pouvoir te souhaiter la bienvenue comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Jeu 18 Fév - 17:43


    Merciiii : DD ♥️

    Je vais essayer de la finir ce soir mais je sais pas si je vais y parvenir, auquel cas je ne pourrais m'y remettre que mardi de la semaine prochaine, puisque je pars à Lyon demain matin très tôt... uu'
    Pour prévenir au cas où je n'y arrive pas, car je ne compte pas la bâcler pour la finir dans ces très courts délais. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Sam 27 Fév - 19:03


    Désolée du retard, les vacances se sont enchainées terriblement vites à notre retour de Lyon, sooo, je vais m'atteler à la finir avant lundi.

    Gaaah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luka Jones

avatar

─ Messages : 9
─ Date d'inscription : 18/02/2010
─ Pseudo : little suzy
─ Age : 27
─ Humeur : groovy
─ Jukebox : Stereophonics - Stuck in a rut

MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   Lun 19 Avr - 17:26


    Omg, désolée du retaaaaaaard. O_o
    Je vais essayer de me remettre rapidement à ma fiche et d'ENFIN la terminer. ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}   

Revenir en haut Aller en bas
 
LUKE ~ Show me how to live like it's the last day of the world. {uc.}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show
» The Uchuu Show e Youkoso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOULWALKERS :: Administration :: Archives des présentations-
Sauter vers: